Quel est le rôle de l'homme au sein de la meute de chien ?

Retour sur la meute de chien et de son fonctionnement !

Dans la majorité des cas, les chiens communiquent parfaitement et l'organisation se fait sans heurts violents (voir  Le comportement du chien en meute). Mais parfois les choses dégénèrent et les chiens ne peuvent cohabiter. Pourquoi ? Et quel est le rôle de l'homme au sein de cette meute, que peut-il faire, ou ne pas faire, pour que son petit monde vive au mieux autour de lui ?

Chien en meute 3

Pourquoi ça se passe mal ?

Prétendre faire une liste exhaustive de tous les cas de figures où les situations dégénèrent serait prétentieux et vain. Même si l'on peut interpréter un certain nombre de schémas, il n'en reste pas moins que chaque individu est différent et peut toujours nous surprendre !

Je ne m'attarderai donc que sur les situations les plus fréquentes comme la gestion des ressources ou la passation de pouvoir, et bien sûr le problème des chiens désocialisés !

chien désocialisé.

Ils sont de plus en plus nombreux, avec des causes multiples. Chiot séparé trop jeune de sa fratrie et de sa mère (trafic, marchand de chien, rentabilité ou juste ignorance); chiot qui n'a pas été mis au contact d'autres chiens et a perdu les codes d'accès; chien hyper attaché à ses maîtres qui se sent trop protégé...

2014 08 07 18 37 19

Le chien devient de plus en plus souvent un membre de la famille à part entière que l'on surprotège. Bébé on lui évite les contacts avec les adultes et si par hasard il croise un chien on s'indigne du moindre grognement et on garde le chiot en laisse (No stress !). Dès lors le jeune ne connaît pas le langage (particulièrement si sa mère n'a pas pu lui apprendre), ne respecte donc pas les bons usages pour aborder un congénère, et ne comprend pas non plus les messages que le chien lui envoie, l'obligeant à durcir sa réponse, à laquelle il répond de même... Et c'est l'escalade !

Mais même avec des chiens bien équilibrés, certaines situations peuvent être sources de tensions, parce qu'elles touchent à la gestion des ressources primaires : le territoire, la nourriture, la reproduction.

Chien en meute 10

Le territoire

Il est imposé au chien, qui doit cohabiter dans un espace plus ou moins restreint.

Chez le loup, les bagarres se finissent rarement avec des blessures profondes. Avoir un membre blessé revient à fragiliser la meute dans son entité ( il ne pourra plus chasser ou défendre). Quand il y a blessure, il y a généralement exclusion. Or chez le chien pas de possibilité de fuite, ils sont confinés dans un terrain déterminé par l'humain, sans pouvoir se créer un autre territoire. Si 2 individus de même force ne parviennent pas à se le partager, les bagarres seront sans fin ! Sans solution, il sera nécessaire de séparer définitivement les deux belligérants, sinon chaque confrontation deviendra plus violente.

La nourriture

L'accès à la nourriture est normalement très ritualisée, les chiens y ayant accès en fonction de leur rang hiérarchique. La distribution des gamelles ou la trouvaille d'une proie, fictive ou non, peut entraîner un conflit. Encore une fois, cette situation se gère normalement très bien, quand on laisse faire... Sauf que l'homme veut généralement que tous ces chiens mangent en même temps et ensemble, et bouleverse ainsi l'ordre établi. Mais si l'ambiance est électrique à l'heure du repas, mieux vaut éviter de donner les gamelles côte à côte, chacun ayant alors les crocs très près de la gueule de l'autre. A chacun son coin de pièce, voire pièce séparée pour les plus durs. Quand on connaît ses chiens, le plus sage est de laisser le leader choisir en premier sa gamelle, avant les autres.

Chien en meute 4

La reproduction

J'ai déjà beaucoup parlé du rôle des hormones dans le degré de nervosité de la meute. Il est évident qu'en cas de femelle en chaleur, il convient d'être particulièrement vigilant, et il est préférable de ne pas mettre en présence les mâles si les tensions deviennent trop fortes, surtout s'ils s'entendent bien en temps normal. Il serait vraiment dommage de laisser se créer un antagonisme qui perdurerait bien au-delà de l'ovulation de la femelle.

Chien en meute 9

La passation de pouvoir.

Le leader est un fin observateur de sa meute. Comme je le disais la semaine dernière, l'ancien va généralement former le futur leader, tranquillement. Dans ce cas, il n'y a même pas de confrontation, et quand le pouvoir a changé de « pattes », il n'est pas rare de constater une certaine infantilisation de l'ancien, libéré du poids de la responsabilité. Dit comme ça cela ressemble à de l'anthropomorphisme et pourtant ! Le destitué va retrouver des attitudes de chiot, jouer sans relâche avec les autres alors qu'il avait plutôt un rôle en retrait jusque là ! Il indique ainsi clairement sa position à tous les individus de la meute, multipliant les signaux très marqués vis à vis du tout nouveau chef, et donne l'impression d'une part de soulagement !

Mais parfois tout dérape …

Quand un nouveau chien qui arrive dans la meute, déjà adulte. Encore une fois, la meute n'est pas naturelle, elle est imposée aux chiens. Le nouvel élément ne naît pas au sein du groupe (ou pas toujours) et parfois arrive adulte, avec une place qui lui était propre dans un autre groupe, ou sans maîtrise des règles à respecter. Il n'aura donc aucune reconnaissance « naturelle » du leader et entrera probablement en conflit directement, avec un chef absolument pas disposé à laisser la sécurité de son groupe à cet étranger.

Chien en meute 1

Quand le leader ne veut céder sa place. Il n'a plus la force physique pour la conserver mais refuse de laisser son poste, souvent parce qu'il juge le jeune pas encore assez assagi. On l'a vu, être chef n'est pas qu'une histoire de muscles, il faut aussi de la patience, du calme et de la pondération. Ce ne sont pas forcément les vertus premières de la jeunesse et il arrive qu'un petit jeune ait les dents un peu trop longues ! Il est alors inconcevable pour l'ancien de le laisser gérer son groupe et les affrontements violents sont inéluctables, puisque,encore une fois, aucun ne peut quitter le territoire.

Quand il y a une mauvaise interprétation de l'humain ! On ne peut parler de meute de chiens sans parler de l'homme au milieu, puisqu'elle n'existe que par lui ! Or il ne comprend pas toujours ce qui s'y passe, et peut être à l'origine de nombreux conflits ! Parlons donc … de l'homme !

201005160815

Et l'homme dans tout ça ?

Quoi qu'on en dise, l'homme n'est pas le chef de meute. Hiérarchie éthologique : notion d’organisation d’un groupe social au sein d’une même espèce.

Pour autant, il a et doit avoir un statut particulier (lui et toute la famille) c'est l'humain dans son entité qui doit être perçu comme une race à respecter.

Le chien n'est pas stupide, il sait parfaitement qu'on ne fait pas partie de la même espèce. Donc vouloir s'imposer en mimant de la dominance animale est au minimum inutile, au mieux ridicule. Se mettre à quatre pattes, maintenir le chien sur le dos ou aplati la tête au sol, ou toutes ses aberrations que l'on peut voir parfois ne feront que douter votre chien sur vos réelles capacité à le sécuriser !

Ce n'est pas parce que votre chien mange avant ou après vous, ou que vous avez relégué son coussin sous l'escalier plutôt que devant la porte que vous serez chef de meute !

Mes chiens mangent … Quand j'y pense ! Très tard en été, parce qu'ils sont nourris au cru et que j'attends la nuit pour éviter les mouches, et beaucoup plus tôt en hiver, pour ne pas laisser tout le froid rentrer, puisqu'ils ont un accès libre à l'extérieur pour aller dévorer leurs carcasses où bon leur semble, généralement loin les uns des autres. L'heure est donc fonction de la saison, et en aucun cas de mes heures de repas !

Meute( bon d'accord c'est pas moi sur la photo ! Langue tirée)

L'homme (ou la femme) doit être perçu comme le référent du groupe familial (humains + animaux) vivant dans le même territoire, mais cela ne supprime en aucun cas la hiérarchie entre les chiens ! Plus l'humain sera clair et cohérent dans son comportement, plus les chiens se sentiront sécurisés par lui et seront à l'écoute. C'est à l'humain d'imposer les règles et le calme chez lui !

Malheureusement, il a souvent une mauvaise lecture (teintée d'anthropomorphisme) du rôle de chacun de ses chiens, et sa présence induit des comportements inadaptés qui déstabilisent l'équilibre de la meute.

Il faut observer encore et toujours vos chiens en dehors de votre présence, sans parti pris ni idée reçue, pour comprendre comment ils s'organisent. 

Peut être que si Emma le faisait, elle s'apercevrait que c'est son petit Dorack qui provoque Craspouille, avant de hurler et de vite se réfugier dans ses bras … (Quel est le rôle de l'homme au sein de la meute de chien ?)

Chien en meute 12

Intervenir ou pas ?

Si on suit la logique de tout ce qui a été dit, il ne faudrait jamais intervenir en cas de bagarre. Plus l'homme s'en mêle, plus il perturbe l'équilibre, renforçant la violence de chaque altercation.

Reprenons Craspouille et Dorack. Le bouledogue, logiquement, indique au petit jeune les règles de préséance. Il est le mâle adulte et le tibétain doit se soumettre. Plus cette information sera claire et soutenue par tous, plus vite elle sera admise par Dorak, et le calme reviendra. Mais si l'humain vient systématiquement le récompenser ( et oui on le prend dans les bras, on le câline, donc pour lui on le félicite …) tout en grondant en plus le leader, il lui indique qu'il a raison, que c'est lui le plus fort et qu'il doit continuer à se battre. Le boul devra intensifier ses réponses pour lui faire comprendre et les bagarres seront de plus en plus violentes, jusqu'à provoquer des blessures graves.

Séparer des chiens et ne plus les laisser en présence revient au même, à la première porte ouverte, ils se jetteront l'un sur l'autre, n'ayant pas fini leur «  conversation » ! Et chaque rencontre sera plus violente !

Shiba inu chien bagarre chiot

On ne peut pas toujours laisser faire.

En théorie donc, il faudrait toujours laisser les chien se débrouiller entre eux, et attendre de voir qui gagne. Mais ça c'est de la théorie !

S'il s'agit de 2 chiens de même âge et force oui, il faut qu'ils se déterminent l'un par rapport à l'autre de toute façon, donc autant que cela se passe rapidement! Si personne n'intervient, la bagarre sera codifiée et sans traumatisme, et le calme reviendra.

Mais, encore une fois, les meutes sont constituées par l'homme, et souvent très hétéroclites, avec dans la même troupe des chiens nains et des géants. En pratique, quand un dogue allemand n'est pas d'accord avec le york de la famille, ça peut faire drôle … Il faut donc être particulièrement vigilant. Il n'est pas rare que le microbe s'impose sur le géant par sa force de persuasion, mais en cas de tension, sa vie est directement menacée, ne serait-ce que par un coup de patte !

Chien en meute 14

De la même façon, il est impensable de laisser une vieille chienne, souvent perclue d'arthrose ou de maladie, se confronter à une femelle dans la force de l'âge et en pleine connaissance de ses moyens  ! Il est évident que l'homme a un rôle à jouer, encore faut il savoir lequel !

Tout comme chez l'humain, il peut y avoir des chiens asociaux, ou qui ne sont absolument pas faits pour vivre en meute. Il faut aussi savoir reconnaître ses limites, et pour eux il sera certainement préférable de les séparer du groupe.

Et il y a autant d'interventions que de situations !

Quoi faire pour éviter les conflits?

Le premier rôle de l'homme est de prévenir les situations conflictuelles afin d'éviter qu'elles ne dégénèrent. Et pour ça il faut :

Observer, observer, observer !!! Plus vous comprendrez ce qui se passe, moins vous ferez de contre sens !

Aller dans le sens du vainqueur ! Même si on a une folle envie de secourir et de consoler celui qui vient de se prendre une raclée, il faut marquer fortement la place du leader. On le caresse ou, si le niveau de stress est trop monté, (voir ses chiens se battre n'est pas anodin), on reste neutre ! C'est seulement quand le leader n'est plus présent que l'on peut se rapprocher de l'autre. Bien évidement s'il y a blessure, l'urgence est de soigner le blessé !

Respecter l'ordre établi. Le leader passe la porte en premier, est nourri en premier, caressé en premier …. Bref, plus vous marquerez naturellement sa place, plus elle sera acquise et acceptée par tous !

Chien en meute 2

Prendre le temps de présenter correctement les chiens, surtout s'il s'agit d'un adulte dans une meute existante ; On ne lâche jamais un chien étranger au milieu d'un groupe ! Il y a des règles à respecter mais qui me prendraient 3 pages à expliquer !

Eviter les situations à risques. Si vous sentez une tension entre 2 chiens, surtout s'ils se connaissent à peine, évitez de lancer un jouet, un bâton ou de la nourriture, qui pourrait entraîner une compétition immédiate !

Chien en meute 11 1

Temporiser les plus nerveux ! Il est indispensable de travailler sur la sociabilisation et l'éducation des plus jeunes. L'homme peut intervenir dans le comportement trop impatient de certains. En lui imposant des exercices simples d'éducation, il apprend au chien à accepter la frustration, le calme et la patience ! En se temporisant ainsi, il rassure aussi le vieux leader qui acceptera peut être plus facilement sa montée en puissance.

Détourner l'attention. Si 2 chiens se toisent, il suffit parfois de les occuper à autre chose, les emmener se promener dans un espace vaste où chacun peut vaquer, faire un bruit qui les intrigue, leur ordonner de se calmer ...

Sociabilisation chien adulte 60

Que faire en cas de bagarre ?

Si malgré toutes ses précautions une bagarre violente éclate, il y a quelques règles de bases à observer :

  • Ne pas crier, ça ne rajouterait que de l'hystérie à l'excitation ! Je sais c'est nettement plus facile à dire qu'à faire, voir ses chiens se battre est insupportable, mais votre propre stress ne fera qu'accroître le leur.

  • Si possible, écarter tous les autres chiens, autant éviter un assaut collectif. Encore une fois, je parle bien des cas de bagarres sanglantes. Si elles sont ritualisées, chaque chien a son rôle à jouer !

  • Ne pas tenter de séparer en mettant ses mains au milieu ! Le risque de morsure est immense, le chien n'aura pas forcément le temps de réaliser à qui appartient ce qu'il est entrain de mordre !

  • Faire du bruit, faire diversion.

  • Partir en courant. Si vous êtes en balade et qu'une rencontre tourne mal, partez le plus vite possible en l'appelant, il finira par vous suivre

  • Si vraiment les chiens ne se lâchent pas, chaque maître peut tenter d'attraper les postérieurs des chiens et les soulever de terre ( bonne chance s'il fait 60 kg!) Ainsi déstabilisé, le chien lâche sa proie. Ca peut marcher, mais j'ai un gros doute quand même …

Vous l'aurez compris, il est nettement préférable de réagir en amont et d'être le garant d'une meute sereine, aussi diverse soit-elle, que d'avoir à s'interposer dans un conflit ! J'ai été longue et pourtant il y a encore tant de choses à dire sur le sujet ! Pardonnez-moi d'avance pour tous les cas de figures que je n'ai pas cités, et bien sûr n'hésitez pas si vous avez des cas particuliers à raconter !

Chien en meute 7

comportement du chien en meute pourquoi les chiens se battent l'homme et la meute de chiens le chien et ses ressources éducateur canin chen socialisé

Commentaires (10)

patteapatte
  • 1. patteapatte (site web) | 20/01/2015
Merci ! Oui Observer encore et toujours, et surtout accepter ce qu'on voit, même si ce n'est pas ce qu'on voudrait !
Patricia
Je prends toujours beaucoup de plaisir à te lire. Et je suis en accord avec tes écrits face à des situations que j'ai pu observer à la maison ou ailleurs.
C'est vrai que souvent pour comprendre il suffit d'observer.
Bonne soirée
patteapatte
  • 3. patteapatte (site web) | 20/01/2015
Merci beaucoup !
patteapatte
  • 4. patteapatte (site web) | 20/01/2015
Merci Josette ! J'aime beaucoup le terme de réimprimer, c'est très parlant !
Marguerite
  • 5. Marguerite | 19/01/2015
je reçois vos "instructions" via Josette. Je les lis avec beaucoup beaucoup plaisir! On a jamais fini d'apprendre et de s'étonner. Merci de tout coeur
Jo Pérusset
  • 6. Jo Pérusset | 19/01/2015
Merci Laurence,
il y a toujours quelque chose à apprendre ou à réimprimer, car on oublie des fois.
patteapatte
  • 7. patteapatte (site web) | 19/01/2015
Merci !
patteapatte
  • 8. patteapatte (site web) | 19/01/2015
Merci à vous !
Angéline Wawrzyniak
  • 9. Angéline Wawrzyniak | 19/01/2015
super bien fait et tres interessant, comme toujours!
merci!!
Myriam
  • 10. Myriam | 19/01/2015
Comme toujours, super interressant !!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.