Mon chien est dominant !

Voilà une affirmation péremptoire que l'on entend sans arrêt !

 

Ne vous approchez pas avec votre chien, mon chien est dominant ! Personne ne peut rentrer chez moi, mon chien est dominant ! Je ne peux pas le faire descendre du canapé, il est dominant ! Il grogne sans arrêt, il est dominant ! Il attaque tous les chiens … Il ne supporte pas mon mari … Et la liste est longue ! Il y a aussi tout ce qui concerne une catégorie précise, j'ai pris tel chien parce que c'est une race dominante…

Fadaises que tout cela !

Chien dominant 4

L'humain a pris comme pré-requis que certains chiens sont dominants, et qu'on ne peut rien faire contre ça ! Ce mot magique sert de fourre-tout dans lequel on vient mettre toutes les manifestations d'hostilité de son chien, sans jamais se remettre en question.

Or, il ne faut pas confondre les conséquences avec les causes. Mon chien agresse donc il est dominant... Non, l'agression est la conséquence, la réponse à un comportement. Il faut donc se demander pourquoi il a agressé, ce qui a motivé cette action, plutôt que de se précipiter dans une explication toute faite et de l'habiller d'un terme qui ne veut rien dire !

On confond tout, le chien et le loup, l'autorité et l'agressivité, le comportement entre chien et vis à vis de l'humain... 

c'est l'heure du grand nettoyage !

Le loup, la meute, le chien

Les grands adeptes de la théorie de la dominance font sans cesse référence à l'observation des chiens à l'état sauvage, en citant le loup … C'est faire abstraction des millénaires d'adaptation du chien à l'homme en tant qu'animal domestique et de sa capacité à modifier ses comportements en fonction de son milieu !

Chien dominant 1

Mais soit, revenons au loup ! Le loup vit en meute pour une simple raison de … survie ! Il a besoin de ses congénères pour chasser, donc pour se nourrir. Les individus sont parfaitement capables de communiquer et de coopérer entre eux. Ils ont logiquement une organisation hiérarchique, avec un chef qui les sécurise, et des individus qui interagissent entre eux. La place de chacun va être déterminée par les relations qu'ils instaurent les uns avec les autres. Le leader doit assurer la pérennité de son groupe ( nourriture, reproduction, repos) et certainement pas l'épuiser en bagarres violentes et dangereuses ! Un loup pourra être soumis à certains tout en se faisant respecter par d'autres, et sa position évolue dans le temps ! Même pour eux, il n'y a aucune prédisposition de naissance à la domination.

Aujourd'hui, à part peut être les bandes de chiens parias dans les pays en voie de développement, nos gentils toutous n'ont plus besoin de cohésion pour chasser. Et encore, les parias se nourrissent généralement des déchets humains, pas très compliqués à encercler !

Dernière chose, la meute de loups est constituée de membres d'une même famille, qui naissent et grandissent ensembles, alors que nos compagnons sont entourés par des congénères de races, tailles et âges différents, sans compter bien sûr des humains, voire des chats, lapins, chevaux …

Pour autant, ça ne veut absolument pas dire que le chien a perdu toute communication !

Chien dominant 1

le chien dominant avec ses congénères

Et il suffit d'observer des chiens entre eux, sans intervention humaine, pour s'apercevoir que le discours est parfaitement clair entre eux !

Quand deux chiens se croisent, leur rencontre est extrêmement ritualisée. Après avoir décrit de grands cercles, humé l'air et mis en place toutes sortes de signaux, ils en arrivent au rapprochement. Pour montrer sa supériorité, le chien va se figer, se grandir, poser sa tête ou sa patte sur le dos de celui qu'il veut dominer. Ce dernier va alors volontairement se soumettre en adoptant une position basse, ou en lui léchant le museau. Sinon il peut y avoir affrontement, mais encore une fois, c'est un rituel, bruyant et impressionnant mais sans blessure, qui conduira l'un ou l'autre à se soumettre de lui même. On n'a jamais vu un chien en renverser un autre pour le mettre les 4 pattes en l'air et poser le " pied" dessus avec un air triomphant ! C'est toujours le dominé qui adopte cette position volontairement, en offrant sa gorge au plus fort. Et ce même chien pourra se retrouver le "dominant" lors d'une rencontre avec un autre chien, ou dans un autre contexte !

Chien dominant 2

La position de dominant n'est jamais acquise et dépend des interactions entre les individus et des enjeux convoités !

Toute la communication est basée sur l'apaisement, le plus faible par rapport au plus fort, mais surtout le leader par rapport à ses congénères. Le chef de meute se doit d'être calme en toute circonstance et d'imposer le respect sans agressivité, souvent d'un simple regard. Un chien nerveux, colérique, bagarreur n'est jamais un leader, bien au contraire. C'est généralement un animal peureux, qui n'arrive pas à se positionner vis à vis des autres et en rajoute beaucoup !

Un chien qui se bat à chaque rencontre n'est en aucun cas un dominant !

Si vous observez une cour d'école, les bandes de gamins se regroupent autour du plus charismatique, pas du plus querelleur !

Malheureusement, les rencontres naturelles entre chiens sont de plus en plus rares, l'homme avec ses laisses et ses peurs, vient souvent fausser le discours ! Mais cela j'en ai déjà parlé ici No stress !, ici Séance de socialisation du chien Haddock et ici Haddock !

Dans une meute constituée de chiens vivants ensemble, on observe sans cesse des changements de rang, plus particulièrement chez les femelles, pour qui leur état hormonal jouent un rôle prépondérant dans leur statut. Elles se toisent, simulent une saillie (qui n'a rien de sexuel), ont des jeux brutaux, jusqu'à ce que l'une s'impose sur les autres, pour un temps ...

Chien dominant 3

Généralement, le leader vieillissant forme un plus jeune et lui cède sa place quand il le sent prêt. Ainsi débarrassé de sa responsabilité, on le voit souvent redevenir cabot et se soumettre sans le moindre soucis au nouveau patron ! Le statut de leader se mérite, il n'est jamais acquis ! Souvent c'est une position pesante à vivre.

Parfois cette passation de pouvoir se passe mal, j'y reviendrai dans un prochain article.

Mais dans l'écrasante majorité des cas, le chien est ravi de s'en remettre à un leader naturel, et en cela il a normalement trouvé … l'homme !

Le chien dominant avec l'homme

Oui mais voilà, l'homme ne comprend pas toujours tout ( souvent rien même), et par son attitude, il peut contraindre le chien à prendre sa place !

C'est connu, la nature a horreur du vide. Si le maître n'assume pas sa position de leader tranquille, pour assurer la sécurité de sa famille, le chien a, de fait, le devoir de le faire ! Il va donc être sans cesse en hyper vigilance, et le moindre stress de son maître va l'alerter d'un danger potentiel. Il réagira donc par une posture méfiante voire agressive face à la nouveauté (le chien qui arrive en face par ex).

Chien dominant 10

A la maison il va s'octroyer les meilleures places, et décider de tout, tout le temps, et bientôt se révéler un véritable tyran ! Rien à voir avec de la « dominance » mais simplement un manque de repère. L'absence de cadre est extrêmement anxiogène pour le chien, qui ne se sent jamais en sécurité. Il va donc grogner, montrer les dents très facilement, parce qu'il sera obligé d'assurer seul sa survie. Et comme il a une capacité d'observation et d'adaptation infiniment plus développée que la nôtre, il va vite remarquer que quand il est menaçant on le laisse tranquille et quand il aboie et saute partout, il finit toujours par obtenir ce qu'il désire. Il va donc renforcer ses attitudes, puisque ça marche, et que l'homme ...court !

Chien dominant 8

Il appartient donc au maître de poser des règles dès l'arrivée du chien. Cela ne veut pas dire manger avant lui, le mettre sur le dos pour lui prouver qu'il est le plus fort et toutes les innombrables inepties que l'on peut lire sur le sujet, mais simplement d'être calme, cohérent et ferme. Si on dit non, ça ne veut pas dire peut être ou oui bon d'accord, et si on autorise une fois, il faudra bien penser qu'on autorisera toujours … Et surtout, il ne faut pas confondre autorité et énervement ou démonstration de force ! Ce n'est pas en hurlant un ordre à son chien, ou en étant violent, que l'on se fera respecter, bien au contraire. Il risque juste de rentrer un jour en conflit avec lui, et on le traitera de dominant !

Prenez le temps d'apprendre à votre chien, de lui montrer ce que vous voulez calmement, et ne cédez pas à l'exaspération, ni à la facilité ! Et vous obtiendrez un toutou épanoui, parfaitement heureux de pouvoir s'en remettre à vous !

Donc si je rekapète :

  • un chien ne naît pas dominant

  • ce n'est pas parce que papa était « dominant » que fiston le sera

  • il n'y a pas de dominance s'il n'y a rien à dominer

  • Dominant un jour ne veut pas dire dominant toujours. Les relations diffèrent selon les rencontres et le temps

  • il ne faut pas confondre agressivité et autorité

  • un chien qui attaque sans raison n'est pas dominant

  • un chien ne domine pas l'homme pour se faire plaisir

Et si vous voulez me faire plaisir à moi, arrêtez d'utiliser ce mot !!!

Plus sérieusement, n'hésitez jamais à demander, à vous faire aider. Ne laissez pas une situation dégénérer, surtout qu'il suffit parfois d'un simple regard extérieur pour apporter un éclairage tout neuf ! Et votre fauve dominant et ingérable sera bientôt un compagnon de vie calme et serein !

le chien dominant la dominance chez le chien chien agressif la meute le chien et le loup mon chien est agressif agressivité du chien éducation du chien dressage éducateur canin désensibilisation

Commentaires (6)

patteapatte
  • 1. patteapatte (site web) | 17/12/2014
Je n'en demande pas tant ! :-D
Louna
  • 2. Louna | 17/12/2014
Merci, tu es ma bible .... :)
patteapatte
  • 3. patteapatte (site web) | 16/12/2014
Merci beaucoup !
patteapatte
  • 4. patteapatte (site web) | 16/12/2014
Coucou !
Oui il suffit parfois de pas grand chose pour rétablir une situation qui parait désespérée !
Dans le cas de Belle, il faudra du temps, parce que ces comportement ont engendré des réponses logiques de la part des deux autres, et qu'il faut aujourd'hui qu'elle fasse ses preuves ! L'implication et la compréhension des maîtres sont indispensables pour obtenir un résultat, et dans ton cas c'est un véritable plaisir ! Que de chemin parcouru en seulement 10 jours ! Continue et ne te décourage pas !
magali
  • 5. magali | 15/12/2014
kikoo Laurence , ce petit post est tout a fait ce que nous pensions de Belle Dominante (dixit mon veto des le 1er jour de sa visite a son adoption y'a 3 ans ! et je confirme il faut rester calme en toutes situations ! merci de m'avoir ouvert les yeux ! a ce sujet .
et oui un regard exterieur est imperatif quand la situation nous échappe ou qu'elle change comme chez nous avec une meute de 3 pour la passation de pouvoir du chef .
Pérusset Josette
  • 6. Pérusset Josette | 15/12/2014
Merci, toujours très intéressant vos articles, et il y a toujours quelque chose à en retenir.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.