L'agressivité chez le chien

L'occasion d'une séance très intéressante et surtout très fournie en photos grâce au talent de la propriétaire du chien, va me permettre de revenir sur une notion souvent bien mal interprétée, l'agressivité !

Le chien n'est pas agressif de manière intrinsèque, ce n'est pas un trait de caractère, et en aucun cas un comportement en soi. Il ne naît pas agressif, ni ne le sera en toute circonstance. L'agressivité est une réponse à une situation donnée, généralement conduite par de la peur ou de l'anxiété. Elle fait partie du panel de communication, et est utilisée quand rien, au ressenti du chien, n'a réussi à le sécuriser d'un danger supposé ou réel.

L agressivite chez le chien 4

La démonstration agressive est généralement extrêmement codée, et à pour but d'écarter le danger, et certainement pas de devenir dangereux. Malheureusement, des mises en situations critiques répétées, de mauvaises expériences, de la douleur, de la peur, de l'isolement social, peuvent conduire le chien à anticiper de plus en plus tôt une défense toujours plus musclée, en abandonnant toute l'échelle de communication pacifique, puisqu'elle n'est pas jugée comme efficiente pour le protéger. Il devient alors l'agresseur, sans préavis...

C'est afin d'éviter d'arriver à ce stade qu'il est primordial de désamorcer les situations de crises, de comprendre l'origine de la peur, de travailler sur les causes et non les conséquences, et surtout, surtout, de ne jamais rajouter de la violence sur de l'agressivité.

Le sujet est si vaste qu'il fera certainement l'objet de plusieurs articles, mais pour aujourd'hui, concentrons-nous sur les "signes extérieurs d'agressivité", et leur raison d'être.

 

 

 

Petite présentation de la journée

 

Mahigan est un jeune Altdeutscher Schäferhund (AS) de 14 mois, qui vit dans les Cévennes, avec 2 léonberg, 4 chiens nus chinois, 2 chevaux, une quantité non négligeable de chats, et accessoirement une 2 pattes, Joëlle. Son quotidien est fait de longues balades dans ses montagnes, de jeux et de baignades... Il est presque exclusivement en liberté mais son lieu de vie fait qu'il ne croise quasiment jamais personne. Vif, il apprend très vite et a pris une place prépondérante dans son petit monde, habitué à passer avant tous les autres chiens . Depuis quelques semaines, des altercations ont lieu avec le léonberg mâle stérilisé.

berger allemand type ancien

Devant se rendre à une Régionale d'élevage où le chien va se trouver en laisse, entouré de monde et de beaucoup de congénères, Joëlle m'a demandé d'établir un bilan, et de tester ses réactions, afin de pouvoir les comprendre et les anticiper.

En raison de l'éloignement géographique et de la proximité de la Régionale, il a fallu tout tester la même journée. En temps normal, je préfère dissocier chaque expérience, afin de laisser plusieurs jours au chien pour digérer les nouvelles informations, mais comme souvent, les contraintes humaines compliquent la vie des chiens !

Dsc 0250

L'idée est de le présenter en toute liberté à des chiens peu intéressés par lui, puis de voir ses réactions en laisse, et enfin, si tout se passe bien, de le mettre en présence de 2 chiens de clients, beaucoup plus interactifs. Le tout, bien entendu, entrecoupé de longues pauses, où il sera au calme.

 

Avant de décrypter la séance et afin de bien comprendre ce qui se passe, il me paraît indispensable de revenir rapidement sur la notion de zone de sécurité.

 

 

Tout animal ( humain compris) détermine 2 cercles fictifs qui définissent sa relation aux autres et sa propre sécurité. Ils sont, chacun, fluctuants en fonction de l'âge, du caractère, de l'expérience,de l'individu et des circonstances.

 

Le plus éloigné indique la zone de confort de l'animal, la limite sociale. Au delà de ce cercle, les actions sont trop éloignées pour représenter un danger quelconque, il n'y prête pas attention. Le diamètre de ce cercle est déterminé par la distance de fuite estimée par l'animal, pour assurer sa sécurité . C'est particulièrement flagrant à observer chez les troupeaux d'herbivores, qui n'ont que la course pour assurer leur sécurité. Ils vont nonchalamment observer un intrus approcher, et soudainement, prendre le galop tous ensemble, à la seconde où il aura franchi ce fameux cercle, et donc ne sera plus aux nombres de foulées nécessaires pour que les proies soient intouchables. Toute pénétration dans cet espace entraîne une vigilance, une attention accrue.

 

Le 2ème cercle concerne la zone personnelle de l'individu. Elle correspond à la bulle de sécurité extrême, à l'intimité de chacun. Le fameux "ça, c'est mon espace " dans Dirty Dancing... Oui, bon, ok, je vous accorde que c'est une référence un rien féminine ! Faites le test vous même. Jusqu'à quel point acceptez-vous qu'un inconnu s'approche pour vous parler ? A partir de quand ressentez-vous l'envie de reculer, de mettre de la distance ? Et si, malgré toutes vos tentatives de dégagement, la personne continue d'avancer, ou de vous toucher le bras pour ponctuer ses phrases, ne sentez-vous pas l'envie de la repousser physiquement ?

Voilà, vous venez de déterminer votre zone personnelle ( et de devenir agressif ) ! Pour certains, elle va être de quelques centimètres, pour d'autres de plusieurs dizaines de centimètres, selon son état d'anxiété et de sociabilité.

Pour le chien, c'est exactement pareil ! Mais là où nous pouvons parler, le chien, lui, n'a que ses expressions corporelles. S'il ne peut fuir pour se sécuriser, il va intensifier son discours physique, se rendant de plus en plus impressionnant, afin de faire reculer l'agresseur, ce qui, bien souvent, est traduit aux yeux humains par un comportement agressif... Ce n'est ni plus, ni moins, qu'un terrible contre sens !

L agressivite chez le chien 23

Mais laissons Mahigan nous montrer tout ça !

 

Rencontre en complète liberté

 

 

La première rencontre se fait avec Ewen, ma chienne léonberg de 8 ans, extrêmement codée. Les deux sont en liberté, dans un très grand espace. Lorsque Ewen arrive à une 20aine de mètres de Mahigan, il recule, en lui adressant un léger " sourire ". Elle s'arrête, prend son temps, envoie des signaux très clairs de non agression, et s'approche tranquillement. Quand il recommence à reculer, elle s'arrête à nouveau, puis se préoccupe de récolter toutes les odeurs au sol, sans plus lui montrer aucun intérêt. Mahigan se détend un peu, et reste toujours à la même distance.

L'information est limpide, le jeune berger a peur, et ne cherche en aucun cas le conflit. Il indique qu'il ne souhaite pas un rapprochement, et Ewen le respecte.

Je n'ai malheureusement pas de photo de cette rencontre, la maîtresse étant un peu trop stressé pour penser à l'immortaliser !

 

jeux léonberg et border 

 

 

Je sors les 2 chiots, Maleen, léonberg de 9 mois, et Muffin, border de 11 mois. Je compte sur leurs jeux incessants pour inciter Mahigan à les suivre.

 

 

 

 

 

 

fuite du chien

 

Maleen va arriver droit sur lui, il se met immédiatement en défense et la chasse, ce qui effraye la léotte, qui part au galop. Se sentant plus fort, Mahigan la poursuit. Mais instantanément, Ewen surgit de nulle part et l'écarte, puis retourne à ses odeurs, l'air de rien.

 

 

 

 

 

 

 

Dsc 0131

 

Pendant toute la balade, Maleen va multiplier les invitations au jeu, mais en restant à distance cette fois.

 

 

 

 

 

 

 

Mahigan est intrigué, il va la suivre de loin, sans plus jamais manifester de signes d'agressivité.

 

Approche du chienL agressivite chez le chien 13Simplement, quand l'une des deux petites s'approchent, il part en courant !

Dsc 0347Dsc 0329 

 

 

Hébus, mâle léonberg

 

Arrivée de Hébus, mâle léonberg de 5 ans. Il est rompu à ce genre d'exercice, m'accompagne très souvent et reste d'un calme olympien en toute circonstance.

 

 

 

 

 

 

 

Dsc 0384

 

En le voyant arriver, Mahigan va foncer à la voiture, et chercher à y entrer. Hebus va venir à son contact, le toucher du bout du nez très calmement, sans que l'AS ne réagisse, puis va jouer l'indifférence. Il lui a fallu 2 secondes pour simplement lui dire qui était le patron ici, mais sans chercher la moindre provocation. Mahigan l'évitera soigneusement pendant la balade, et Hebus l'ignorera.

Et c'est ainsi que se passe l'écrasante majorité des rencontres entre mâles, quand l'humain veut bien les laisser s'exprimer, et leur faire confiance...

 

 

 

L agressivite chez le chien 12

 

La dernière à arriver est Ialla, femelle léonberg de 4 ans. Elle a très peu d'interaction avec ses congénères et va donc très bien convenir à Mahigan. C'est celle dont il se rapprochera le plus, parce qu'elle l'ignore totalement.

 

 

 

 

 

 

 

La balade va durer une petite heure, pendant laquelle les chiens sont absolument libres de leurs mouvements. On les emmène à la rivière, on joue avec des bâtons, sans le moindre soucis. Mes chiens font leur vie, et Mahigan observe tout, stressé certes, mais curieux. Il ne fait aucun doute que, si on avait disposé de plus de temps, il aurait fini par les rejoindre. Sa crainte provient simplement de son inexpérience. Il était tranquillement dans ses montagnes, avec sa meute pour le sécuriser, et brutalement on lui fait faire des heures de voiture, pour le projeter seul, dans un milieu complètement inconnu, avec une bande de nouveaux chiens … Il y a de quoi être perdu !

Dsc 0185Dsc 0280

 

Rencontre en laisse

 

Après la pause déjeuner, j'intègre Mahigan au cours de Jag et Luz.

 

Dsc 398

 

Jag est un léonberg mâle de 3 ans, un vrai gentil ! Il n'entre jamais en compétition avec ses congénères, et est un infatigable joueur. Mais ses invitations au jeu ne sont pas toujours très respectueuses de l'espace de chacun, et il peut être très insistant. Il doit apprendre à être plus poli, au risque un jour de prendre un coup de croc.

 

 

 

 

 

 

Dsc 0529

 

Luz est une femelle berger Hollandais. L'exact inverse de Jag ! Dès l'âge de 2 mois, elle fonçait toutes dents dehors sur tous les chiens, provocant des bagarres avec tous, quel que soit le sexe ou l'âge. Elle a énormément progressé, mais a encore beaucoup de mal à ne pas réagir à la provocation.

 

 

 

 

 

 

Rencontre de chien en laisse 3

La première rencontre se fait par un simple croisement en laisse, parce que malheureusement, c'est ainsi que doivent se côtoyer les chiens dans notre monde d'humains... Pour eux, c'est une aberration, la laisse leur empêchant toute possibilité de fuite, avec l'intrus arrivant en direct dans la zone de sécurité. Ne reste bien souvent que les démonstrations d'agressivité pour se sécuriser. Pour autant, Mahigan va être exemplaire. Il a une grande confiance dans sa maîtresse, et même s'il augmente sa vigilance à l'approche du chien, il reste très calme. C'est Jag qui, tout content d'avoir un nouveau pote, va déborder son maître, l'entraîner dans sa course pour venir au contact de berger. On ne déplorera que la chute d'Henri, le maître de Jag, qui s'est désespérément accroché à la laisse ! Mahigan, lui, bien que complètement surpris, va s'en remettre à Joëlle et respecter son ordre de ne pas toucher.

On dépoussière le maître et on refait l'exercice, sans soucis. Croiser Luz est une simple formalité, elle ne bouge pas, Mahigan ne se sent pas menacé et passe tranquillement.

 

En liberté

 

Dans un premier temps, je demande à Claudine de garder Luz en laisse, afin d'éviter que Mahigan ne se retrouve avec 2 chiens à gérer en même temps.

L agressivite chez le chien 15

 

Les deux mâles sont en liberté.

Comme à son habitude, Jag vient au galop vers le petit nouveau, qui prend la fuite, afin d'éviter tout contact.

 

 

 

 

 

 

Jag revient, ce qui arrête instantanément la course de Mahigan, qui veut revenir à son tour. Mais sa maîtresse se trouve à présent de l'autre côté de Luz.

L'AS va être obligé non seulement de casser son cercle de protection, mais en plus de pénétrer dans celui de Luz, pas forcément ravie !

 

L agressivite chez le chien 16

Il approche très respectueusement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L agressivite chez le chien 18

 

Dès qu'elle se tend (et pour elle, l'exercice est compliqué), il n'a d'autre choix que d'exprimer une agressivité de façade, afin de se sécuriser.

 

 

 

 

 

 

 

Dsc 0404Encore une fois,il n'y a aucune intention d'agresser de la part de Mahigan, ce n'est que la peur de l'attitude de Luz qui justifie sa réponse.

Si sa maîtresse n'était pas de l'autre côté, il serait simplement resté à distance.

 

 

 

 

 

 

 

L agressivite chez le chien 17

 

Dès que Luz se détend, Mahigan cesse ses expressions. Il rejoint sa maîtresse.

 

 

 

 

 

 

 

 

Rencontre de chien en laisse 5 1

 

Jag vient dire bonjour plus calmement. Mahigan est inquiet, le fait savoir, et Jag  lui envoie des signaux d'apaisement ( patte levée), afin de lui signifier ses intentions pacifiques.

 

 

 

 

 

 

Pour autant, Jag va se montrer très insistant ! Il va tenter sans cesse d'amadouer l'AS, mais en systématiquement pénétrant dans son espace critique, provoquant à chaque fois des démonstrations de force de Mahigan, aux quelles il répond par des appels au jeu. Malgré les apparences, les deux font preuve d'une infinie patience, plus d'un chien aurait fini par envoyer les dents devant l'insistance du léonberg. Or à aucun moment, Mahigan ne va toucher Jag.

L agressivite chez le chien 33 L agressivite chez le chien 24

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L agressivite chez le chien 3 L agressivite chez le chien 5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jag semble s'amuser de la situation, mais il est toujours prêt à sortir de la zone rouge d'un saut de puce. il sait donc parfaitement "jusqu'où aller trop loin " !

L agressivite chez le chien 22 L agressivite chez le chien 8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A la seconde où Jag prend un peu de distance, Mahigan revient tranquillement vers nous. 

 

On remet Jag en laisse, le temps des présentations libres avec Luz. 

L agressivite chez le chien 35 1

Sans surprise, le ton n'est pas le même ! 

Là où Jag cherchait désespérement à désamorcer la crise, Luz fait front et ne laisse planer aucun doute sur sa capacité de réponse...

Les chiens jaugent leurs forces, il n'est en aucun cas question de s'infliger une blessure. Les deux comprennent instantannément qu'il y a du répondant en face, et vont évoluer en parrallèle, sans entrer dans leurs zones respectives. 

 

C'est un progrès immense pour Luz, qui a appris à gérer ses émotions !!!

 

 

 

L agressivite chez le chien 32

Ca n'en reste pas moins une situation stressante pour tous les deux, et quand ils se retrouvent proches, ils s'ignorent soigneusement, mais les crêtes sur le dos indiquent bien leur niveau d'anxiété. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le pacte de non agression est signé, et chacun évolue sans jamais interférer dans les activités de l'autre.

Dsc 0482 Dsc 0483

 

 

 

 

 

 

 

 

Luz peut même jouer avec SON jouet, sans soucis.

Mahigan n'est pas à l'aise, mais sans la moindre agressivité.

 

On relâche Jag, et on laisse les chiens évoluer à leur guise, ponctuant simplement la séance de quelques exercices basiques d'obéissance (rappel et assis), qui n'ont d'autres raisons d'être que de mesurer la capacité de concentration des chiens, et leur résistance à la frustration. Mahigan s'y prête de bonne grâce, et une fois encore, fait confiance à sa maîtresse, même quand elle lui demande de rester assis, relativement proche des deux autres. 

 

La liberté à trois change le rapport de force, passant d'une communication duelle à celle d'un groupe, avec des allégences qui se créent en fonction des besoins.

 

L agressivite chez le chien 25

Alors que Luz est au pied de sa maîtresse, Jag vient, une fois de plus, inciter Mahigan à jouer, en s'approchant beaucoup trop près.

Luz observe.

 

 

 

 

 

 

L agressivite chez le chien 26

 

En bougeant, les deux mâles se rapprochent de Luz, qui s'écartent légèrement, mais sans s'éloigner de son jouet.

 

 

 

 

 

 

 

L agressivite chez le chien 27

 

Mahigan est bien décidé à faire reculer Jag, et en s'élançant, touche quasiment la jambe de Claudine. S'en est trop pour Luz.

 

 

 

 

 

 

 

L agressivite chez le chien 28

Jag a vu Luz du coin de l'oeil, et a probablement mal calculé son bond de côté. Emporté par son élan, Mahigan attérit dans ses poils. C'est la seule et unique fois de toute la séance où il va le toucher !

 

 

 

 

 

 

 

 

L agressivite chez le chien 29

Luz vient au contact aussi. Tout ça se déroule en une seconde. Sans les photos, on aurait peut être même rien vu. 

Les chiens ont tous la gueule fermée, pas un n'a l'intention de mordre. Mahigan semble tout surpris de se trouver là !  

De la part de l'AS, je le savais déjà, mais la vraie bonne surprise vient de Luz ! Elle sait désormais écarter un danger sans se ruer sur le garrot de l'intrus à pleine dents !

 

 

 

 

 

Dsc 0510

 

D'ailleurs elle se stoppe immédiatement, permettant au berger de se dégager.

 

 

 

 

 

 

 

 

L agressivite chez le chien 31

Et Mahigan file remettre un peu de distance pour se sécuriser, immédiatement poursuivi par Jag, abolument pas traumatisé et toujours aussi déterminé à jouer! 

On rappelle Jag pour laisser Mahigan souffler.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le reste de la séance s'est écoulée tranquillement, sans la moindre tension, chacun respectant les espaces de l'autre. 

Dsc 0489 Dsc 0582

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dsc 0586 2 Dsc 0534 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout ce long roman photo a pour but de tenter d'expliquer, encore et encore, à quel point l'agressivité n'est qu'une manifestation de peur, qu'elle est généralement très bien codifiée et correctement interprétée par les chiens, et qu'elle n'a rien d'irréversible. Les choses dégénèrent souvent à cause d'une intervention humaine, par incompréhension, peur  ou stupidité ( si, si, ça arrive ...) . Imaginez ce qui aurait pu arriver si, au lieu de laisser  à l'AS la possibilité de fuite, on l'avait contraint au contact en le maintenant attaché court ? Qu'aurait-il appris de sa séance? Et que se serait-il passé la prochaine fois qu'un chien l'aurait approché ?

Bien sur qu'il existe des chiens qui attaquent, à la dangerosité réelle. Le travail est alors beaucoup plus long, et il n'est évidement pas question, au départ, de rencontre en liberté, pour la sécurité de tous. J'y reviendrai dans un prochain article.

Mais dans le cas de Mahigan, qui est représentatif de l'écrasante majorité des chiens dit "méchant, agressif, dominant" et j'en passe, il ne s'agit que d'un bon chien, équilibré, mais simplement en manque de contact avec des congénères étrangers, à qui l'inconnu fait peur ! 

Le petit loup a été exemplaire lors de son exposition, et a repris, avec bonheur, sa vie de montagnard !

17493035 10210981224739953 8435285955953959516 o 17835113 10211116496321658 1763689521645418827 o 17757105 10211127357113171 6859412544319638063 n

communication chez le chien signaux d'apaisement mon chien est mécchant agressivité en laisse mon chien a peur anxiété chez le chien agressivité du chien

Commentaires (7)

Abadie
  • 1. Abadie | 14/04/2017
Bonjour

Vous pensez quoi de la prescription de prosac pour un chien qui a semble t il peur des humains et qui est adorable (pot de colle ) à la maison
Merci
patteapatte
  • 2. patteapatte (site web) | 15/04/2017
Bonjour ! Je ne suis pas vétérinaire, et ne peux porter un jugement sur un diagnostic sans avoir vu le chien. Mais la médication, quand elle est préscrite, ne peut en aucun cas régler seule un problème de comportement. Elle doit impérativement s'acompagner d'une rééducation comportementale.
Vivi gasparinou
  • 3. Vivi gasparinou | 14/04/2017
Merci pour cette démonstration illustrée et illustrant nos peurs d'humains ignorants alors que nos chiens se décodent sans problème....à diffuser 1 max!
BUFF Bernadette
  • 4. BUFF Bernadette (site web) | 12/04/2017
Un excellent article, très bien détaillé et les photos sont explicites.
Manon
  • 5. Manon | 12/04/2017
C'est un article très intéressant,et très bien écrit, ça serati bien qu'il y en ait un peu plus souvent, merci!
Josette Pérusset
  • 6. Josette Pérusset | 12/04/2017
Comme toujours, un article des plus intéressant. J'en retire plein de conseils, et remarque que tu es aussi forte dans ta partie, que l'est Joël pour la photographie. Magnifique reportage, merci.
Joëlle
  • 7. Joëlle | 12/04/2017
Merci pour cette séance exceptionnelle. Si elle a fait beaucoup de bien à Mahigan, j'en suis sortie aussi réconfortée, rassurée, prête à faire confiance à mon loup. Or la confiance est un cercle virtueux qui ne peux que nous entraîner lui et moi, plus haut ! Merci encore. Ton travail, ta capacité d'observer, de voir tout, d'interpréter chaque geste sont impressionnants.

Ajouter un commentaire