Joliette, ou la gestion des émotions !

3ème séance pour Joliette, labrit de 3ans.

Quand je l'ai vue pour la première fois il y a 3 semaines, cette chienne était dans un état d'hyper excitabilité impressionnant. Elle aboyait et était en mouvement sans cesse, agressait tout ce qui avait le malheur de bouger (humain, chien, voiture, vélo...), en n'hésitant pas à aller au contact et pincer, ne savait absolument pas gérer la moindre frustration et s'en prenait aux mollets de sa maîtresse pour l'évacuer.

Joliette

 

Toute sortie en voiture était un enfer pour les tympans et pire, elle se jetait sur les doigts de sa patronne quand elle voulait ouvrir ou fermer sa cage de transport...

Les balades étaient forcément sources de stress pour tout le monde, Jo partant comme une bombe après tout ce qu'elle apercevait.

 

 

 

 

 

 

Bien consciente d'être dépassée par un tel ouragan, sa propriétaire s'est toujours investie, et à chercher de l'aide auprès de divers clubs canins. 

Selons les méthodes de chacun, on lui a conseillé plus d'autorité, plus de cadre, plus de sorties, plus de récompenses, plus d'activités...

Bref, toujours plus ! 

Sauf que Joliette est une chienne d'une intelligence rare, avec une fantastique capacité d'anticipation. Quand on essaye d'avoir 3 coups d'avance, elle en a 6...

Et vouloir en faire plus avec elle, revient à une course folle en avant, qui ne fait qu'empirer son excitation! 

Et si on en faisait moins ? 

 

Le berger des Pyrénées est un chien de troupeau, sélectionné comme tel depuis des générations. On a cherché à développer sa capacité de reflexion, d'anticipation, de vigilance accrue, de rapidité de mouvement... C'est un chien qui est fait pour utiliser son cerveau autant que son énergie, et qui doit avoir une "mission"  . Or, en essayant de tout cadrer, on ne lui laisse jamais la possibilité d'utiliser tout son potentiel. On se retrouve alors avec un enfant surdoué à qui on ne donnerait pas les moyens de nourrir ses neurones, il s'ennuie, devient turbulent et insupportable ! 

 

Education canine patte a patte 3 1

 

 

je vais donc chercher à radicalement changer la relation dans le binôme, et laisser la chienne proposer pleins de choses afin d'obtenir ce qu'elle veut. Tant qu'elle est dans l'excitation, le bruit, le mouvement, sa maîtresse reste d'une neutralité absolue. C'est à Joliette de chercher la solution pour obtenir de l'attention, et non plus l'inverse. C'est juste magnifique de voir à quelle vitesse Joliette va chercher à comprendre ce qui se passe, et comment elle va s'adapter! 

 

 

 

 

 

 

 

Lors de la 2ème séance, la semaine suivante, Jo ne hurle plus dans la voiture, elle monte tranquillement et se couche, ne cherche plus à modre à travers les barreaux. La descente se fait dans le calme également, elle ne m'aboie plus après, ne manifeste aucune agressivité. Elle ne s'en prend plus à sa maîtresse non plus. Pour obtenir ce résultat, il a fallu une patience et une tenacité sans faille de la part de sa maîtresse, pour recommencer encore et encore les exercices demandés. 

 

Pour la 3ème séance, j'ai pris Hebus avec nous, mon mâle léonberg. La chienne est habituée aux balades canines. Avec des chiens calmes, tout va bien, mais dès qu'ils essayent de bouger, elle monte en pression. Les premières minutes sont difficiles pour Joliette, la taille d'Hébus l'impressionne beaucoup. Mais devant son indifférence, elle va se détendre et la séance se déroule tranquillement. Je n'ai malheureusement pas pensé à faire de photo ! 

Le cours suivant est celui de Luz, je vais donc en profiter pour observer sa réaction face à une chienne très réactive elle aussi ! Et cette fois, j'ai filmé !

 

 

Les 2 chiennes vont se jauger en quelques secondes. Laissée à elle -même, Joliette va décider de prudemment battre en retraite ...

L'acceptation de la présence de Luz demande un énorme effort à Joliette, qui de coup va recommencer ce qu'elle a toujours fait en situation de stress, s'en remettre à sa maîtresse ... Pour  se protéger, pour savoir ce qu'elle doit faire, mais aussi comme exutoire de sa frustration ! Sauf qu'elle n'a pas la réponse attendue, ni remise au calme, ni encouragements, ni félicitations d'aucune sorte... La chienne doit se débrouiller.

Si les progrès sont notoires,  (elle ne la mord plus, et les aboiements sont déjà nettement moins marqués), le travail ne fait que commencer, mais nul doute que ça va aller vite, très vite ! 

Affaire à suivre !

 

 

maîtriser son chien éduquer son chien chien qui aboie chien hyper actif chien de berger

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.