Confinement, déconfinement, déconfiture !

Petit article rapide sur les effets secondaires du confinement…

Il est très intéressant de voir l’évolution du discours autour de nos chiens ces dernières semaines.

On a tout d’abord eu droit au florilège de blog et autres articles sur les mille et une manières d’occuper notre toutou, parce qu’il ne fallait surtout pas qu’il s’ennuie, qu’il allait développer plein de troubles si on ne faisait rien pour lui…

Et puis, il y a eu la sacro-sainte balade, l’excuse du confiné pour une heure de liberté.

Et tout s’est un peu calmé, l’humain se faisant à sa nouvelle condition. Mais depuis une dizaine de jours, on entend de plus en plus de questionnement sur le comportement du chien, il devient réactif en laisse à chaque sortie, plutôt renfermé à la maison, voire franchement agressif, surtout avec les enfants , alors qu’on s’occupe tout le temps de lui !

 

Mais que se passe-t’il donc ?

Et si on se mettait un peu dans la tête de Médor ?

 

Le chien est perclus d’habitudes, elles rythment sa journée et le confortent dans son quotidien.En observant le vôtre, vous avez tous constaté qu’il sait quand vient l’heure de la sortie, du repas, du retour de chaque membre de la famille, du facteur… Il a l’habitude de dormir à tel endroit suivant le moment de la journée, de faire le tour du jardin toujours dans le même sens ou de foncer à un endroit précis, bref, il a sa petite routine, qui est constitutive de son équilibre.

 

Quand un nouvel élément apparaît, le chien a d’abord une phase d’observation, d’habituation avant de l’intégrer, avec plus ou moins de réussite selon son état émotionnel.

 

Donc, quand il a vu ses humains rester à la maison, il a dû trouver ça très sympa, d’autant qu’on s’occupait beaucoup de lui.Mais les jours ont passé, et la fatigue s’est installée. Or que fait un chien la majeure partie de sa journée ? Il dort !

Et là, plusieurs cas de figure !

 

- Les propriétaires de chiens actifs ( genre border, australien, malinois et consorts) qui, en pensant répondre aux besoin de leur chien, ont entretenu leur niveau d’excitabilité en permanence.

- Les stressés de la solitude qui ont fait de leur chien le réceptacle de leurs angoisses.

- Les chiens nounous, parce qu’il faut bien occuper le gamin, et que ça fait d’une pierre, deux coups.

- Et puis tous les autres, ceux qui ne font pas forcément quelque chose de plus avec leur chien, mais qui simplement sont chez eux, vaquent et bougent, alors qu’ils ne devraient pas être là.

 

A des degrés divers, ils sont tous perturbants ! Le chien est un animal hyper attentif au moindre mouvement. Il ne dort vraiment que quand rien ne bouge, soit 4, 8 ou parfois 10 h pour beaucoup d’entre eux. Et soudain, sans que rien ne l’y ait préparé, il y a du monde en permanence à la maison, ce qui entretient du mouvement constant. Impossible donc d’avoir un sommeil réparateur… Alors imaginez si en plus, les gamins le tripotent sans arrêt, ou si on le stimule sans cesse … Epuisant….

 

Il est évident que je parle là de chiens à qui on a brutalement changé le quotidien. Ceux habitués à avoir des humains H24 s’en sont parfaitement accommodés !

 

Et puis vient l’heure de la sortie ! Là encore, tout est différent !

Entre ceux qui ne sortaient jamais ( le jardin est bien assez grand, hein!), et qui découvrent la joie et l’excitation de plein de stimulations quotidiennes, et ceux qui avaient l’habitude de grandes sorties en liberté, souvent avec des copains, et se retrouvent pendus au bout d’une laisse pour une petite heure, le changement est brutal ! Et le brave toutou se transforme parfois en fauve à la vue d’un congénère, tant la frustration et l’incompréhension de ce changement sont violents pour lui…

On rajoute à cela le stress, la fatigue et l’énervement des deux côtés de la laisse, et on a le tiercé gagnant d’une balade contre- productive !

 

Et après me direz-vous ? Parce que n’importe comment, il y aura un après, où les humains reprendront leur vie à l’extérieur, où les chiens se retrouveront seuls à nouveau. Sauf qu’entre-temps, ils se seront habitués à un autre quotidien, et il faudra une réadaptation, encore…

 

Alors si je peux vous donner un simple avis, c’est de les laisser tranquilles ! N’hésitez pas à les laisser dans une pièce au calme, sans être en permanence avec vous, et particulièrement à vos heures habituelles d’absence. Moins vous changerez ses petits rituels, plus la reprise sera simple, et vous éviterez de grosse angoisses pour lui, de gros dégâts pour votre maison !

 

Bon courage pour le confinement, respectez -vous les uns les autres, et à très vite !

angoisse de séparation solitude agressivité du chien marche en laisse confinement émotivité du chien hyper solicitation du chien communication du chien

Ajouter un commentaire